Du théâtre

J'essaie en vain d'écrire sur l'unique raison et le seul moteur qui fait que je "fais du théâtre": une soif incommensurable de Beauté.
Mais... j'abandonne: les mots sont trop prétentieux, voire parfois simplistes. Tant pis.

Il y a sans doute des pensées qui ne se disent qu'à l'oral. 

Et pourtant: 
"Le temps est hors de ses gonds. Ô sort maudit et c'est à moi de le rétablir."

Ambition folle ? sûrement... mais de l'ordre du possible, n'est-ce pas, car il ne s'agit ici que de théâtre... 

Ou encore: "Le théâtre est le piège où je prendrais la conscience du Roi".